Pouvoir économique

La démocratie économique est un facteur essentiel de prospérité pour une nation. Elle est abordée ici sous trois angles : 

- le pouvoir des citoyens sur le développement des entreprises à travers l'affectation de leur épargne (note sur L'épargne civique). Une réorientation partielle de l'épargne des français vers les entreprises résidentes en France, au lieu des entreprises produisant à l'étranger, est le deuxième pilier du civisme économique défendu dans ce mouvement. 

- la nécessité de faire coopérer l'ensemble des parties prenantes à la gouvernance des entreprises (salariés, associations, investisseurs, fournisseurs, clients, etc...) pour encourager la responsabilité sociétale des entreprises, au lieu de laisser tout le pouvoir de décision aux dirigeants et actionnaires principaux des entreprises (note du sous-menu Démocratiser le travail).

- le rééquilibrage des rapports de force au sein du capitalisme français, car la domination des grands groupes et la faiblesse des Petites et Moyennes Entreprises, ainsi que des Entreprises de Taille Intermédiaire, est la principale cause de la désindustrialisation en France (note du sous-menu Le pouvoir des grands groupes)

 

Les textes présentés ici, qui font partie des textes dits fondateurs du mouvement, ont été rédigés en 2013. Certaines données chiffrées ont pu être mise à jour depuis.